LA MALADIE DE PARKINSON

Pour 10 € par mois
Une protection juridique c'est l'assurance d'être protégés vous et vos proches quelle que soit votre situation. D'avoir à tout instant un interlocuteur qui vous soutienne dans vos démarches vis à vis de tiers.

LA MALADIE DE PARKINSON

150 000 Français sont atteints de la maladie de Parkinson et 14 000 nouveaux cas par an sont enregistrés.  

Présentation de la maladie de Parkinson   

La maladie de Parkinson est une dégénérescence d'une petite zone du cerveau. Elle atteint surtout les personnes âgées et altère le contrôle des mouvements.  

La maladie de Parkinson est une maladie du système nerveux (maladie neurologique) :  

- Elle est dégénérative, c'est-à-dire qu'elle atteint progressivement les cellules du cerveau, dans une zone appelée « substance noire » ou « locus niger ».

- Elle est qualifiée de maladie chronique, car elle s'installe pour une durée pouvant aller de plusieurs années à plusieurs décennies.   La cause exacte de cette dégénérescence reste à ce jour inconnue. La maladie affecte principalement les personnes de plus de 60 ans (âge moyen de 58 ans), mais 10% d'entre elles ont moins de 50 ans. Il existe également des formes génétiques rares (5%) qui se manifestent plus tôt, avant l'âge de 40 ans. La maladie touche un peu plus d'hommes que de femmes.  

Personnes à risques  

Dans 95% des cas, aucun facteur de risque n'est identifié pour la maladie de Parkinson. Pour les 5% restants plusieurs pistes sont étudiées :  

- Certains facteurs environnementaux  pourraient être impliqués : exposition prolongée aux métaux lourds, pesticides ou herbicides.

- Des chocs répétés à la tête  pourraient constituer un facteur déclenchant (boxeurs par exemple). En général, chaque patient présente des signes particuliers. L'évolution de la maladie est propre à chacun et dépend de nombreux facteurs. Certains signes comme la difficulté à parler peuvent apparaître après plusieurs années ou rester peu importants.

Pour plus de compléments d'informations sur la maladie de Parkinson consulter : l'Association France Parkinson ou appelez  :  01.45.20.22.20 la Fédération française des groupements parkinsoniens ou appelez : 0 820 22 22 06

COMMENT SE FAIRE AIDER

Financièrement, psychologiquement et socialement pour mieux vivre cette maladie dégénérative.  

Prise en charge des consultations et traitements  

La maladie de Parkinson est classée ALD (Affection longue durée), dès la délivrance d'une ordonnance de six mois de traitements et ouvre droit à un remboursement à 100% (sur la base des tarifs Sécurité sociale) pour les soins suivants :  

Ø      Consultations et examens nécessités par la maladie.

Ø       Médicaments spécifiques (vignettes bleues et blanches), y compris les médicaments génériques.

Ø      Soins annexes nécessaires : kiné, orthophoniste, visite infirmière à domicile.

Ø      Frais de transports pour se rendre aux soins dispensés pour la maladie.

Ø      Matériel médical.  

Ne sont pas pris en charge à 100% :  

Ø      Les dépassements d'honoraires.

Ø      Les écarts de tarifs entre la Sécurité sociale et les fournisseurs de matériel médical.

Ø      Les participations déduites automatiquement sur les consultations et médicaments.

Ø      Le forfait hospitalier pour hospitalisation de plus d'une journée.  

Où s'adresser pour cette prise en charge ?  

Ø      Au médecin traitant ou au neurologue. C'est eux qui établissent la demande d'ADL auprès de la Caisse d'assurance maladie et de son médecin conseil.

Ø      A la mutuelle afin de vérifier leurs modalités de prise en charge complémentaire.   Compléments de revenus   Pour les personnes à faibles ressources, la maladie de Parkinson ouvre droit à certaines allocations. :

Ø      AAH (Allocation aux adultes handicapés), sous condition de ressources et après acceptation du dossier par la MDPH.

Ø      ASPA (Allocation de solidarité aux personnes âgées – anciennement minimum vieillesse).

Ø      Conseil général ou CCAS.   I

nformations :   MDPH (Maison départementale des personnes handicapées)  

Aides à l'aménagement du logement  

Selon le degré de la maladie de Parkinson, des travaux peuvent être envisagés dans les logements : salle de bain, élargissement des portes, etc…. La prise en charge de ces travaux peut être partiellement financée.

Pour plus d'informations consulter la fiche sur « Les aides financières » dans le site « adaptermonlogement.fr »    

Aides à domicile  

Aide ménagère, aide aux repas, à la toilette, etc… Quand la maladie l'exige, des aides sont possibles en s'adressant  aux organismes suivants ;  

Ø      MDPH

Ø      Caisses de retraites

Ø      CNAV

Ø      CPAM

Ø      Mutuelles

Ø      CCAS (APA)  Soutiens psychologiques  

La maladie de Parkinson isole le malade et parfois les relations avec l'entourage deviennent difficiles. Il existe des groupes de paroles avec psychologues qui sont à l'écoute et conseillent les malades et leur famille.

S'adresser à l'Association France Parkinson ou par tél. : 01.45.20.22.20 la Fédération française des groupements parkinsoniens  ou par tél. : 06 12 95 25 12  ou  01 43 22 34 46            

Aides financières liées à l'emploi  

Quand la maladie de Parkinson est diagnostiquée avant l'âge de la retraite, elle affecte inévitablement l'activité. Le malade peut alors prétendre à différents soutiens.  

Ø      Aménagement du poste de travail : un financement de l'AGEFIPH (Association de gestion du fonds pour l'insertion des personnes handicapées) permet de reclasser la personne (formations) ou de réaménager son poste de travail.      

Pour les fonctionnaires, en s'adressant au FIPHFP (Fonds pour l'insertion des Personnes handicapées dans la Fonction publique).

Ø      Arrêts de travail ; non imposables. Les salariés étant classés en ALD, peuvent percevoir des indemnités journalières pendant trois ans, non imposables.

Si l'entreprise a souscrit une garantie « Prévoyance », le salarié recevra un complément de revenus.

Ø      Pension d'invalidité + activité rémunérée. Les salariés qui bénéficient d'une pension d'invalidité de la Sécurité sociale (cat.1 : 30% du salaire moyen antérieur ; cat. 2 : 50%),  peuvent cumuler avec la rémunération d'une activité avec un horaire allégé, en télétravail ou auto-entrepreneur.  

Informations sur les sites :

- AGEFIPH 

- FIPHFP

- MDPH    

Départ à la retraite anticipé sans pénalités  

Ø      Salariés du privé, du public et indépendants : Si le salarié est reconnu inapte au travail (au moins à 50%) par la MDPH, il peut demander sa mise à la retraite, même s'il n'a pas la totalité des trimestres requis.   Informations :

- LE CISS  - Info Retraite 

- Association France Parkinson   Par téléphone :

- Assurance maladie-retraites : 3960

- Santé Info Droits : 0810 004 333 (n° Azur, prix d'une appel local) Ou 01.53.62.40.30 (Lundi, mercredi, vendredi de 14 à 18h et le mardi et le jeudi de 14 à 20h)    

Ø      Agriculteurs dont la maladie est reconnue professionnelle (Incapacité permanente partielle, d'au moins 20%) : Départ à la retraite à 60 ans sans pénalités.  

Informations :

- Caisses MSA  - Agriculture.gouv.fr  - Atexa ( Assurance accident du travail des agriculteurs) 

Mise à jour

janvier 2017